200 salariés au chômage technique ou partiel chez RDM à Blendecques

23 mars 2022 à 18h29 par Julie Desbois

Crédit image: Pompiers du Pas-de-Calais
séparateur

Un CSE extraordinaire se tenait ce mercredi pour mettre en place les premières mesures d’urgence après l’incendie qui a ravagé la cartonnerie.

Un tiers du bâtiment de 3.000 m² est partie en fumée ce mardi. Au lendemain du sinistre chez RDM à Blendecques, l’heure était au premier état des lieux. Un CSE extraordinaire se tenait, avec pour objectif de mettre place les premières mesures d’urgence pour les quelques 200 salariés. La cartonnerie est jugée trop dangereuse pour retourner travailler même dans la section administrative. La direction italienne du groupe a décidé de maintenir les salaires actuels jusqu’à l’activation du chômage partiel, qui devrait être de l’ordre de 75 % du salaire brut. Le préfet du Pas-de-Calais, Louis Le Franc, qui s’est rendu sur place a promis « un appui de l’État pour prendre en compte les heures de chômage partiel ».

La date du redémarrage n’est pas communiquée, mais la direction se veut optimiste et espère une reprise d’ici quelques semaines

Les pompiers sont restés mobilisés ce mercredi pour le risque d’effondrement et éteindre les petits foyers encore actifs en matinée.

Par ailleurs, trois pompiers ont été blessés par des brulures chimiques pendant l’intervention. Le risque de pollution chimique a, lui, été écarté après des prélèvements.



Titres diffusés

Aucun titre