Dunkerque : le procès hors-norme de l’ex patron de DLB Meubles a débuté au Kursaal

29 mars 2022 à 14h22 par Julie Desbois

Crédit image: La Voix du Nord
séparateur

André Decroix, dit « Dédé le Belge » sa femme et un associé comparaissent devant le tribunal de Dunkerque, exceptionnellement délocalisé au Kursaal. Au total, près de 300 victimes d’escroquerie se sont portées partie civile.

Un procès hors norme s’est ouvert ce mardi au Kursaal de Dunkerque, sans doute à la hauteur de l’escroquerie d’André Decroix. Celui qu’on surnomme aussi "Dédé le Belge" est accusé d’avoir détourné les fonds de l’entreprise DLB Meubles basée à Cappelle-la-Grande à son propre profit. L’ex patron de la société est jugé avec sa femme et un acolyte. Ils sont accusés d’avoir vendus des meubles, mais sans jamais les livrer. On parle de plusieurs millions d’euros détournés à travers des mouvements de fonds complexes entre trois sociétés.

L’affaire avait éclaté fin 2017, au moment où l’entreprise a été placée en liquidation judiciaire. Clients et fournisseurs : près de 300 personnes se sont portées parties civiles.

Pour accueillir les victimes, il a fallu délocaliser le tribunal de Dunkerque au Kursaal. Le procès doit durer jusqu’à jeudi.



Titres diffusés

Aucun titre