En déplacement dans le Nord-Pas-de-Calais, Emmanuel s’est dit prêt à « bouger » sur la réforme des retraites

12 avril 2022 à 12h18 par Julie Desbois

séparateur

Pour son premier déplacement de campagne d’entre-deux-tours, le président sortant a choisi le bassin minier, terre de Marine Le Pen. La candidate du RN est arrivée en tête au premier tour dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Opération séduction pour Emmanuel Macron dans le Nord-Pas-de-Calais. Première journée marathon de l’entre-deux tours pour Emmanuel Macron ce lundi. Le président candidat à sa réélection est retourné sur le terrain pour la première fois de sa campagne, et pas n’importe lequel : celui de Marine Le Pen : à Denain, Carvin, puis Liévin où le candidat La République en Marche n’est parti qu’à 23h30.

Lors des échanges avec les habitants, Emmanuel Macron a déclaré vouloir enrichir son programme, notamment sur le plan écologique et social afin de séduire les électeurs de gauche, et notamment ceux de Jean-Luc Mélenchon. Le président sortant s’est même dit prêt à aménager sa réforme des retraites, en ouvrant la porte à un report de l’âge de départ à 64 ans, plutôt qu’à 65 ans. « Mon devoir est de réconcilier », a-t-il déclaré dans une interview à La Voix du Nord.

Au lendemain de ces annonces, le Premier Ministre Jean Castex a affirmé ce mardi la volonté du président candidat de mener des concertations, voire un référendum, sur son projet de réforme de retraite, notamment concernant l’âge de départ.



Titres diffusés

Aucun titre