Immeuble squatté à Calais : quatre personnes jugées pour violences envers les forces de l’ordre

14 février 2022 à 10h26 par Julie Desbois

Crédit image: La Voix du Nord
séparateur

Identifiés comme des soutiens du collectif « Calais Logement pour tous.tes. » même s'ils n'ont pas participé à l'occupation, ces quatre jeunes sont accusés d’avoir lancé des projectiles sur la police.

Justice. Quatre personnes seront jugées ce lundi après-midi à Boulogne-sur-mer après l’occupation d’un immeuble à Calais. Une opération de police a été menée vendredi dernier afin d'expulser des militants anti-frontières qui occupaient depuis une semaine un logement vide. Les militants souhaitaient, par leur action, mettre en évidence la problématique du mal-logement qui touche les réfugiés, alors que des bâtiments de Calais restent vacants.

Au moment de l'évacuation, la plupart des occupants avaient pu s'extraire du site sans être interpellés. Mais peu après, trois jeunes français et une ressortissante belge ont été interpellés, soupçonnés d'avoir "commis des violences volontaires à l'encontre des effectifs de la Bac de Calais", leur lançant des projectiles, sans faire de blessés, à proximité de l'immeuble occupé. Les militants ont dénoncé une intervention "disproportionnée" des forces de l'ordre.



Titres diffusés

Aucun titre