L’ancien maire d’Hesdin définitivement condamné pour détournements de fonds publics

8 septembre 2022 à 9h35 par Claire Cortyl

Crédit image: La voix du nord
séparateur

La cour de cassation a rejeté la requête de Stéphane Sieczkowski-Samier

L’ancien maire d’Hesdin a été condamné à 2 ans de prison avec sursis, et 5 ans d’inéligibilité. La cour de cassation, la plus haute instance judiciaire vient de confirmer la peine de Stéphane Sieczkowski-Samier en rejetant sa requête. Pour rappel, le plus jeune maire de France avait été révoqué de ses fonctions, puis condamné, pour avoir détourné des fonds de la ville. En achetant notamment du carrelage, ou en utilisant un véhicule de fonction pour des déplacements privés.

 

En première instance, l’élu comparaissait devant le tribunal de Boulogne pour détournements de fonds. Des sommes estimées à 114 000 euros. Le tribunal l’a condamné à 3 ans de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité. L’estimation des fonds détournés avait été revue à la baisse, avec 80 000 euros retenus.

 

Une peine réduite à deux ans de prison, et 5 ans d’inéligibilité en appel, alors que la peine de sa mère était confirmée.

Le prévenu a alors décidé de saisir la plus haute instance : la cour de cassation qui a rejeté hier le pourvoi de Stéphane Sieczkowski-Samier. « La cour a examiné le dossier et la demande de mon client et, au vu des éléments, a décidé qu’il n’y avait pas lieu de revenir sur le jugement de la cour d’appel. Une décision que regrette Stéphane Sieczkowski-Samier », a déclaré son avocat.

 

 

 

 



Titres diffusés

Aucun titre