La centrale nucléaire de Gravelines va accueillir deux réacteurs EPR en 2035

11 février 2022 à 15h03 par Julie Desbois

Crédit image: La VOIX DU NORD Marc Demeure
séparateur

C’est une « grande victoire » selon le président de la communauté urbaine et maire de Dunkerque, Patrice Vergriete.

Emmanuel Macron a officialisé ce jeudi la construction de 6 réacteurs nucléaires EPR en France. Deux d’entre eux seront bien implantés à Gravelines après confirmation de la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher. La Ville était candidate depuis plus de 15 ans. Une excellente nouvelle pour le maire de la commune, Bertrand Ringot.

"C'est une grande victoire pour notre territoire" estime aussi dans un communiqué le maire de Dunkerque et président de la Communauté Urbaine, Patrice Vergriete. Cette annonce intervient une semaine après celle de l’installation de grande usine du fabriquant de batterie électriques Verkor à Dunkerque.

Le coût de ces deux EPR est estimé à 18 milliards d’euros, soit 18 fois le prix du nouveau port de Calais, 4 fois le prix du canal Seine-Nord-Europe. Le chantier devrait durer 7 à 10 ans, et va nécessiter des milliers de salariés pendant les travaux, et des centaines à l'horizon 2035 pour la maintenance. 

La centrale de Gravelines, qui compte actuellement six réacteurs de 900 mégawatts chacun, est la plus importante d’Europe de l’Ouest en termes de production nucléaire d’électricité. Elle représente 90% de la consommation d’électricité des Hauts-de-France et 8% de la consommation à l’échelle nationale. Près de 15 000 emplois sont générés dans la région dont 2 000 rien que dans la commune.



Titres diffusés

Aucun titre