Le président du Pas-de-Calais se dit pour le développement du gaz de mines

30 mars 2022 à 16h21 par Julie Desbois

Crédit image: Hubert Bouvet - Région Nord - Pas de Calais
séparateur

Depuis la fermeture des mines, une importante manne de grisou est restée prisonnière des sous-sols du bassin minier. Le président du Pas-de-Calais souhaiterait mieux exploiter le potentiel de cette énergie locale.

Face à la hausse des prix de l’énergie, et à la question de dépendance énergétique, le président du Pas-de-Calais s’est dit favorable au développement du chauffage au grisou ce lundi en séance plénière.

Jean-Claude Leroy appelle à exploiter davantage le gaz enfermé dans les mines pour des raisons économiques et environnementales. Le gaz de houille, aussi appelé gaz de mines ou grisou, est un gaz qui se dégageait naturellement lors de l’extraction du charbon. En grande proportion composé de méthane, ce gaz est resté prisonnier des galeries de mines depuis la fin de leur exploitation.

Béthune et Avion utilisent déjà le grisou

Le département entend mettre à profit ce grisou pour chauffer des habitations du bassin minier à plus grande échelle. Cinq puits existent déjà et permettent de répondre aux besoins de 6.500 foyers à Béthune. La Ville recycle ainsi le gaz de mine pour alimenter son réseau de chaleur urbain. Cette énergie est aussi utilisée pour chauffer des logements sociaux à Avion. Elle servira prochainement pour ses écoles et la future piscine.

Une délégation de service publique sera lancée sous peu. Pour l'heure, le développement de l'exploitation du grisou se heurte à la réforme du code minier, entérinée l'été dernier.

 

 



Titres diffusés

Aucun titre