Les soldes d’été débutent ce mercredi en pleine inflation

21 juin 2022 à 17h56 par Julie Desbois

Crédit image: AFP
séparateur

Budgets serrés, et moral des Français en berne : la période de soldes s’annonce plus qu’incertaine dans un contexte d’inflation inédit depuis 30 ans.

La valse des promotions va-t-elle contenter le portefeuille des Français ? Les soldes d’été s’ouvrent ce mercredi dans un contexte d’inflation inédit depuis 30 ans. Cette situation rend incertaine ce temps fort de la consommation en France déjà bousculé par la covid-19, les préoccupations écologiques et les difficultés d’approvisionnement.

Il est « difficile de savoir exactement comment les consommateurs vont se comporter lors des soldes d’été qui se dérouleront jusqu’au 19 juillet », résume le directeur de l’observatoire économique de l’Institut français de la mode (IFM), Gildas Minvielle.

Outre l’inflation qui a accéléré en mai à 5,2% sur un an et touche de nombreux postes de dépenses (énergie, transports, alimentation), l’IFM souligne que le moral des ménages - qui joue dans leur envie de consommer - a aussi été durement éprouvé depuis le début de l’année, notamment par le variant Omicron.

Des commerçants fébriles

Les magasins restent prudents quant aux projections. Deux cas de figures sont possibles. Première hypothèse : la crise du pouvoir d’achat pourrait empêcher les Français de consommer, même à prix réduits. Au contraire, seconde option : ils seront nombreux à profiter des promotions et à guetter les bonnes affaires.

Un autre facteur d’incertitude émerge à mesure que la crise climatique s’aggrave : les préoccupations environnementales des consommateurs, qui se tournent massivement vers les articles de seconde main.



Titres diffusés

Aucun titre