Migrants à Calais : après 38 jours, les deux militants arrêtent leur grève de la faim

17 novembre 2021 à 14h14 par Julie Desbois

séparateur

Anaïs Vogel et Ludovic Holbein, avaient entamé une grève de la faim pour protester contre les démantèlements des camps de migrants pendant l'hiver. Ils ont annoncé ce mercredi la fin de leur action.

Anaïs et Ludovic étaient en grève de la faim depuis 38 jours pour dénoncer la situation des migrants à Calais. Ils demandaient notamment l'arrêt des démantèlements de camps pendant la trêve hivernale. "Nous ne sommes plus en capacité de lutter à travers la grève de la faim. C'est pourquoi nous avons décidé aujourd'hui d'y mettre un terme", ont-ils déclaré en conférence de presse ce mercredi, amaigris et fatigués. Le couple de grévistes était également accompagné d'un prêtre de 72 ans, le père Philippe Demeestère, qui a rompu sa grève au bout de 25 jours.

Même s’ils n’ont pas obtenu gain de cause sur les revendications, les militants se félicitent d’avoir mis en lumière le sort des migrants. Leur combat continue désormais autrement. Le collectif « Faim aux frontières » dont ils font partie organise ce samedi une « manifestation pacifique » de soutien aux personnes exilées à Paris. La déambulation sera suivie d’un apéro participatif. Ils ont aussi annoncé vouloir organiser une raclette géante ouverte à tous le 28 novembre ou 5 décembre. 

 



Titres diffusés

Aucun titre