Actualités régionales

Covid 19 : Après le Nord, le Pas-de-Calais durcit aussi les mesures sanitaires

15 septembre 2020 à 19h34 Par JD
Crédit photo : ©Pixabay

24h après la Préfecture du Nord, celle du Pas-de-Calais emboîte le pas en renforçant les mesures pour lutter contre la propagation du covid19.

Suite au classement du Pas-de-Calais en zone de circulation active du virus, dite zone rouge, la préfecture annonce ce mardi soir :

  • L’annulation de certains évènements culturels et festifs :

Les Journées européennes du patrimoine, initialement prévues les 19 et 20 septembre sont annulées dans les arrondissements de Boulogne-sur-Mer et de Montreuil-sur-Mer.

Dans le reste du département, elles devront se dérouler dans le plus strict respect des règles sanitaires et ne seront maintenues qu’à cette condition.

La Fête des voisins, initialement prévue le 18 septembre est également annulée sur l’ensemble du département, s’agissant des événements organisés sur la voie publique.

  •  Le report ou l’annulation de grands évènements rassemblant du public

Les organisateurs d’inaugurations, colloques, assemblées générales ou encore salons professionnels sont fortement invités à différer les rassemblements physiques ou, à défaut, réduire le volume de participants.

  • L’obligation du port du masque étendue

Le port du masque devient obligatoire, pour les personnes de 11 ans et plus, sur l’ensemble des zones de stationnement, de parking et de voies d’accès appartenant et menant à tout établissement recevant du public, y compris dans les zones d’activité et zones commerciales dans l’ensemble des communes du département du Pas-de-Calais. Cette disposition est applicable jusqu’au dimanche 4 octobre 2020 dans un périmètre de 50 mètres autour de chacun des établissements concernés.

  • L’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique, chaque jour, de 17h00 à 08h00

  • Le report des évènements privés familiaux ou amicaux

Dans son communiqué, la préfecture indique : que « le taux d’incidence le 11 septembre est de 96 cas pour 100 000 personnes sur 7 jours avec un taux de plus de 200 pour 100 000 dans certains bassins de vie très localisés. Il a été multiplié par 4 en l’espace d’une semaine. Les chiffres explosent « de manière exponentielle » à Boulogne et Montreuil, avec des pointes 450 cas pour 100 000 habitants. « Cette situation est particulièrement marquée chez les jeunes (15-29 ans) du département ».