Un accord sur les indemnités de départ signé à Bridgestone Béthune

21 janvier 2021 à 17h44 par JD

séparateur

Un accord vient d'être signé entre les syndicats et la direction de Bridgestone. Le fabricant de pneus va mettre 110 millions d'euros sur la table pour financer le Plan de Sauvegarde de l'Emploi.

Une victoire amère, mais une victoire tout de même. Les salariés de Bridgestone à Béthune ont réussi à faire plier le fabricant de pneumatiques japonais sur les conditions financières de leurs départs. L'avocat de l'intersyndicale s'est dit très satisfait.

Bridgestone met 110 millions d’euros sur la table pour financer le Plan de Sauvegarde de l’Emploi. Concrètement, chaque salarié licencié touchera 46 500 € de base, plus 2 500 € par année d’ancienneté. À cela s’ajoute l’indemnité de départ légale, soit un quart de mois de salaire par année de présence dans l’entreprise. Les salariés partiront donc en moyenne avec une prime de 106 000 euros. Sur les 863 salariés, 100 partent en pré-retraite. Les autres vont pouvoir bénéficier d’une période de formation de 2 ans avant la fermeture du site prévue le 3 mai.



Titres diffusés

Aucun titre