Saint-Omer: Il se met en grève de la faim pour demander à son assureur de l'indemniser

20 avril 2022 à 11h14 par Claire Cortyl

Crédit image: Aïchai Noui - La Voix du Nord
séparateur

L'homme proteste contre "le non-respect de son contrat"

Un audomarois a entamé ce mercredi 20 Avril une grève de la faim. Ce sont nos confrères de la La Voix du Nord, qui relatent l’affaire. Thierry Dufour vient d’entamer un mouvement de grève de la faim, devant l’agence Groupama, pour protester contre le « non-respect de son contrat d’assurance ». Il doit ensuite s’installer sur le rond-point situé face au cinéma, ou il prévoit de rester jusqu’à ce qu’il obtienne gain de cause.

Deux ans et demi après l’incendie de sa maison à Saint Martin les Tatinghem, l’homme n’a toujours pas été indemnisé comme le prévoit son contrat. Il se dit aujourd’hui « prêt à tout ».

Et pour cause, depuis l’incendie, Thierry Dufour n’a pas été indemnisé, selon lui, comme le prévoit son contrat. Le 15 février dernier, le tribunal de Saint-Omer a débouté la demande du couple de récuser l’expert judiciaire. Expert qui doit en revanche recommencer sa mission, pour chiffrer l’ensemble des dégâts.

Le couple a demandé à l’assureur une provision de 95 000 euros, pour commencer les travaux, mais seuls 41 000 euros ont été versés. L’assureur a déduit les frais de relogement pour 11 000 euros, et 43 000 euros perçus pour le mobiliser, alors que ce sont des indemnités différentes, estime le gréviste.  La situation est plus que critique, je demande à Groupama qu’il respecte le contrat pour qu’on retrouve un bien à l’identique, et qu’ils prennent en charge le relogement. » raconte Thierry Dufour à notre consœur de la Voix du Nord.



Titres diffusés

Aucun titre