Sécheresse : l'ensemble des mesures de restriction maintenues pour le département jusqu'au 30 novembre dans le Nord

16 septembre 2022 à 11h15 par Claire Cortyl

Crédit image: Les différents niveaux de vigilance
séparateur

Les précipitations des derniers jours n'ont pas été suffisantes pour améliorer la situation

Depuis le 12 mai 2022, le département du Nord fait l’objet de mesures progressives de restriction de l’usage de l’eau, en réponse à la situation de sécheresse.

Les faibles précipitations ainsi que les températures élevées ont fortement pesé sur les débits des cours d’eau et les milieux naturels qui y sont liés. 

Les déficits pluviométriques ont atteint, jusqu’ici, des records durant les mois estivaux dans les Hauts-de-France. La situation reste toujours particulièrement dégradée pour le cours d’eau de l’Yser avec un débit qui se situe toujours à une valeur très basse Le débit de la Scarpe aval reste lui aussi très faible. La situation sur le bassin versant Marque-Deûle, actuellement en alerte sécheresse, s’est dégradée fin août avec notamment pour les eaux superficielles le constat d’une rupture d’écoulement sur le Zécart.La situation de sécheresse dans le département du Nord affecte donc tout particulièrement les eaux de surface, ce qui entraîne des conséquences directes sur les usages de loisirs, sur l’irrigation et sur la navigation.Les mesures de restrictions maintenues sur l’ensemble du départementLe déficit de pluie observé depuis les derniers mois est trop important pour qu’un seul épisode de précipitations, comme celui connu récemment, ne permette d’améliorer durablement la situation.L’alimentation en eau potable des populations reste assurée dans des conditions correctes dans tout le département du Nord, notamment grâce aux différents transferts d’eau réalisés d’un secteur à l’autre. Cependant, avec la reprise de l’activité début septembre, les tensions se sont davantage accentuées. Le suivi des nappes phréatiques reste donc sous haute surveillance et devra l’être, a minima, jusqu’au démarrage de la recharge hivernale.Ce constat a été partagé avec l’ensemble des collectivités, des producteurs d’eau potable, des représentants des usagers et des administrations concernées lors du comité « ressource en eau » présidée par Fabienne Decottignies, secrétaire générale de la préfecture du Nord, le 13 septembre.

Pour ces raisons, les mesures de restriction prévues dans l’arrêté du 11 août 2022 sont maintenues jusqu’au 30 novembre 2022.La situation sera régulièrement réévaluée pour adapter les restrictions le cas échéant.

Les différentes mesures


Titres diffusés

Aucun titre