Législatives : L’abstention grande gagnante, en France comme dans le Nord et le Pasde-Calais

13 juin 2022 à 7h33 par Claire Cortyl

Crédit image: photo d'illustration
séparateur

Les résultats du Nord et du Pas-de-Calais ici!

L’abstention a été une nouvelle fois gagnante des élections législatives hier en France, avec 52.5% des électeurs qui ne se sont pas déplacés pour aller voter. Du jamais vu pour ce scrutin qui vise à élire 577 députés. Un chiffre encore plus fort dans le nord et le pas de Calais avec une abstention de 54.78%.

 

La NUPES et Ensemble! arrivent en tête au niveau national, avec 25% des suffrages chacun. Le rassemblement national est derrière, avec 19%. LR engrange 11.41% des voix, alors que le parti reconquête d’Eric Zemmour plafonne à 4.13%. Eric Zemmour éliminé dès le premier tour dans le Var, qui n’est d’ailleurs pas sûr d’avoir de représentant à l’assemblée nationale. 

 

Dans le Nord et le Pas de Calais :

 

Le Rassemblement National est en tête, et cumule 28.13% des voix, devant la NUPES, la nouvelle union populaire écologique et sociale, qui réalise 23.99% des suffrages. Le parti présidentiel Ensemble! n’est que 3ème avec 23.11% des voix. Viennent ensuite LR – UDI avec 9.32%, le parti reconquête d’Eric Zemmour, 3.04% et les listes divers gauche, 2.67%.

 

Dans nos départements,  le camp présidentiel est donc sous pression, avec le RN qui conserve de très bon scores, comme et l’union de la gauche, qui réalise de bons scores. 4 députés sortants sont déjà éliminés, dont Benoît Potterie, dans l’Audomarois (8ème du PDC). Les deux ministres nordistes Gérald Darmanin et Brigitte Bourguignon arrivent en tête, dans leurs circonscriptions de Tourcoing, et dans la très grande 6ème circonscription du pas de calais, de Marquise à Heuchin. Les candidats macronistes ne se qualifient que dans 20 seconds tours sur 33 (contre 28 en 2017), en tête dans seulement dix circonscriptions.

 

Du côté du rassemblement national, Marine Le Pen arrive en tête à Hénin Beaumont, avec 53.96% des voix, mai n’est pas élue, faute d’avoir obtenu 25% des inscrits. Elle sera face à la candidate de la NUPES Marine Tondelier au second tour dimanche. Le RN qui qualifie son parti au second tour dans 24 circonscriptions sur 33., arrivant en tête dans 16 d’entre elles.

 

La gauche elle fait son retour, et qualifie 17 candidats au second tour, arrivant même en tête dans 9 circonscriptions, auquel il faut ajouter deux dissidents, notamment Bertrand Petit dans l’Audomarois, largement qualifié.

 

En revanche, l’union LR – UDI boit la tasse, et ne pourra prétendre que conserver 3 circonscriptions au mieux. Marie Bonvoisin, la maire de Merlimont est notamment éliminée dès le 1er tour dans la circonscriptions jusque-là détenue par le maire du Touquet Daniel Fasquelle. Le maire de Marck Pierre Henri Dumont est lui en position d’être réélu dans le Calais.

 

A noter quelques couacs, lors de cette élection.

A Carvin, dans la 11ème du pas de calais, il n’y avait aucun bulletin au nom de Maxime Legrand, le candidat du parti radical de gauche envisage de saisir le tribunal administratif en référé, pour demander l’annulation du scrutin.

Et puis la ministre de la santé Brigitte Bourguignon, arrivée en tête a elle annoncé déposer plainte après une fake news collée sur ses affiches de campagne à Desvres, ou on pouvait lite que la candidate avait fait passer une loi empêchant toutes futures enquêtes des journalistes dans les EHPAD.

 

Dans le détail :

 

Dans le Nord:

 

Dans la 13ème circonscription de Dunkerque, le parti présidentiel de Christine Decodts, épaulée du maire de dunkerque Patrice Vergriete arrive en tête : 32.6 % des voix, et sera opposé au rassemblement national de Yann Duval au second tour.

 

Dans la 14ème, le député sortant Paul Christophe et la majorité présidentielle sont en tête : 33. 74% des suffrages, suivi du RN de Pierrette Cuvellier, 28.2% des suffrages.

 

Dans la 15ème du nord, dans les Flandres, le RN est largement en tête, avec 26.4% des voix pour Pierrick Berteloot, opposé dimanche au second tour à Emilie Ducourant, la candidate de la NUPES qui a fait hier 20% des voix.

 

Dans le pas de calais:

 

Dans la 1ère de Saint-Pol-sur-Ternoise, le candidat RN est en tête avec 35.61% des voix. Emmanuel Blairy sera opposé au second tour à Bruno Duvergé, pour Ensemble !

 

Sur la 2ème circonscription (Arras) Jacqueline Maquet, pour ma majorité présidentielle est en tête, 28.5% des voix, suivie de près par le RN et Alban Heusèle, 24.68% des voix.

 

Dans la 3ème de Lens, c’est un duel RN – NUPEsSqui se prépare au second tour, avec Bruno Clavet face au maire communiste d’Avion Jean marc Tellier. Les deux candidats ont obtenu respectivement 38.35% et 35.57% des voix.

 

Surprise dans la 4ème du pas de calais, (Montreuillois), ou la maire de Merlimont Marie Bonvoisin ne succèdera pas à Daniel Fasquelle. La droite laisse place au second tour à un duel entre Philippe Fait, pour la majorité présidentielle et Françoise Vanpeene, du Rassemblement national.

 

A Boulogne-sur-Mer, dans la 5ème, élimination de la dissidente socialiste Mireille Hingrez Céréda, soutenue par le maire de Boulogne Frédéric Cuvellier.  Le second tour opposera, comme il y a 5 ans, le candidat RN Antoine Golliot, 26.9% hier, au sortant, le Macroniste Jean Pierre Pont, 24.9%.

 

Dans la 6ème circonscription, la ministre de la santé Brigitte Bourguignon est en tête avec 32.1% des voix. Elle affrontera dimanche au second tour le rassemblement national et Christine Engrand, 30.3% des suffrages.

 

Pour la 7ème, dans le Calaisis, le maire de Marck, Pierre-Henri Dumont est l’un des rares candidats LR au second tour dans nos départements. Le maire de marck part second avec 27.3% des suffrages, face au RN Marc de Fleurian, 29.2%.

 

Du côté de la 8ème circonscription audomaroise, le député Macroniste sortant Benoît Poterie est éliminé. Le dissident de gauche Bertrand Petit se qualifie avec 22.5% et affrontera au second tour le RN d’Auguste Evrard arrivé en tête avec 27.5%.

 

A Béthune, sur la 9ème circonscription, la majorité présidentielle est en tête avec Marguerite Deprez-Audebert, qui retrouvera le RN de Caroline Parmentier au second tour.

 

Sur la 10ème, de Noeux-les-Mines, le RN fait un score de 47.73%. Thierry Frappé sera opposé au second tour à l’ancien président socialiste du département et sénateur Michel Dagbert, désormais étiqueté Ensemble ! 18.2% des voix.

 

Dans la 11ème du pas de calais, Marine Le Pen aurait pu être élue dès le premier tour avec 54M% des voix, mais ne réalise pas un score de 25% des inscrits, et devra donc passer par le second tour, ou elle sera opposée à la candidate de la NUPES Marine Tondelier, 23.43% des voix hier.

 

Et puis, sur la 12ème circonscription, de Liévin, c’est aussi le RN qui est en tête. Bruno Bilde prend 41.82% des voix et sera opposé au second tour à Jérôme Darras, de la NUPES, 29.47% des voix.

 



Titres diffusés

Aucun titre