Les habitants du Nord-Pas-de-Calais davantage touchés par l’inflation qu'ailleurs en France

6 septembre 2022 à 14h14 par Julie Desbois

Crédit image: Getty Images
séparateur

La France entière est touchée de plein fouet par l’inflation, mais certaines régions sont plus exposées que d’autres face à la hausse des prix. C’est le cas du Nord et du Pas-de-Calais. Voici pourquoi. 

C’est une triste réalité. Les habitants du Nord et du Pas-de-Calais sont davantage touchés par l’inflation que le reste du pays. Constat dressé par l’Insee, et relaté par nos confrères de La Voix du Nord. Selon l’étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques publiée ce mardi, 27,4% des ménages de la région sont considérés comme modestes en 2019, soit 1,6 millions d’habitants dans les Hauts-de-France. Cette part est supérieure de 5 points à la moyenne nationale. Ces ménages sont surreprésentés dans certains territoires, comme le Lensois, Valenciennois, Sambre-Avesnois, Thiérache, et le Calaisis. 

La précarité est renforcée par la hausse des prix des carburants. La moitié des actifs de la région parcourent plus de 10km pour aller travailler, contre 9 en moyenne en France. La voiture est aussi plus souvent favorisée, faute de moyens de transport. 

Les factures sont également plus salées : les logements sont considérés comme plus énergivores et principalement chauffés au gaz, dont le prix a bondi de 50% en un an. En effet,  le gaz est l’énergie la plus utilisée pour le chauffage et l’eau chaude dans les logements du Nord (60 %) et du Pas-de-Calais (49 %). Seulement 27 % des résidents des Hauts-de-France chauffent leur logement à l’électricité, soit 10 points de moins qu’en France de province.



Titres diffusés

Aucun titre