Armentières : un patient a avoué avoir mis le feu à l'EPSM

5 février 2021 à 15h35 par JD

séparateur

Un patient à avoué avoir mis le feu le 23 janvier.

L’enquête sur l’incendie de l’établissement public de santé mentale d’Armentières aboutit. L’origine du sinistre est bien volontaire, un patient est passé aux aveux. L’incendie du samedi 23 janvier avait fait huit blessés. Deux patients grièvement blessés, quatre autres pensionnaires et deux infirmières légèrement touchées. Comme le rapporte La Voix du Nord, les premières constatations effectuées par la police ont montré que le feu avait pris peu avant 23 h dans un chariot chargé de linge au premier étage d’un bâtiment accueillant deux unités d’hospitalisation. Mais on ne savait pas encore si l’incendie était d’origine volontaire ou accidentelle.



Titres diffusés

Aucun titre