Bridgestone : la direction confirme la fermeture du site de Béthune

12 novembre 2020 à 13h53 par JD

Crédit image: Photo Denis CHARLET/AFP
séparateur

Le fabricant de pneus confirme « fermer la porte » à un plan de sauvetage de son site de Béthune, selon la ministre de l'industrie Agnès Pannier-Runacher sur place ce jeudi matin.

Bridgestone ferme bel et bien le site de Béthune courant 2021. La direction du groupe de pneumatique a fermé la porte à un plan de sauvetage de son usine béthunoise qui emploie 863 personnes, et confirme sa fermeture. La ministre de l’Industrie est venue l’annoncer ce matin aux salariés à l’issue d’une réunion de travail avec des représentants de la direction, des syndicats et des élus locaux.

Bridgestone refuse le plan proposé par le gouvernement

Le cabinet d’expertise Accenture, mandaté par le gouvernement, avait proposé un scénario alternatif à la fermeture, à savoir un maintien de l’activité avec 40% des salariés (460 à 560 emplois) pour produire 3 millions de pneus haut de gamme par an. L’Etat s’était dit prêt à investir massivement, une centaine de millions d’euros. Une option que la direction de Bridgestone a rejetée. La ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher rappelle que le gouvernement restera aux cotés des salariés pour trouver des solutions et sauver les emplois. « Nous allons nous battre pour que ce site reste industriel », a-t-elle déclare, évoquant comme piste la production, dans la région, de batteries électriques.



Titres diffusés

Aucun titre