Calendrier, réouvertures, déplacements, vaccin⬦ Emmanuel Macron a livré son plan de déconfinement.

24 novembre 2020 à 19h48 par JD

séparateur

Emmanuel Macron a prononcé une allocution télévisée ce mardi soir pour présenter la stratégie de l'exécutif face à l'épidémie de Covid-19 pour les mois à venir. L'occasion de donner un « cap » sur le long terme. Voici ce qu'il faut retenir.

- Une nouvelle étape s’ouvre à partir du samedi 28 novembre. Néanmoins, les promenades et activités physiques en extérieur seront autorisées dans un rayon de 20 km et pour 3 h. Les activités extra-scolaires seront autorisées en plein air. Les commerces seront rouverts et les services à domicile seront à nouveau autorisés jusqu'à 21h. 

- 2e étape : 15 décembre, si les objectifs sanitaires sont atteintes, le confinement pourra être levé, et ainsi nous pourrons nous déplacer partout en France. Les réunions privées doivent limiter le nombre de participants dans les lieux clos, notamment pour les fêtes de Noel et du Nouvel an. Il sera donc possible de circuler librement les soirs des 24 et 31 décembre "pour partager ces moments en famille", a déclaré Emmanuel Macron.

Les salles de ciné, théâtres, musées, pourront reprendre leur activité, là aussi avec un protocole sanitaire très encadré, mais pas les bars et les restaurants

Un couvre-feu sera instauré de 21h à 7h du matin sur l’ensemble du territoire.

- 3e étape : 20 janvier (si le nombre de nouvelles contaminations baisse et se maintient). Les salles de sports et restaurants pourront rouvrir. Il faudra en revanche encore attendre, pour les bars et les discothèques. 

Les lycées pourront reprendre les cours intégralement en présentiel dans les lycées, et puis 15 jours plus tard dans les universités.

Emmanuel Macron rappelle qu’il est impératif de « tout faire pour éviter un 3e confinement ». Pour cela, le chef de l’Etat attend des Français qu’ils fassent preuve de bon sens. Sur le vaccin, le Président a déclaré que les premiers pourront être administrés dès la validation des autorités compétentes, à commencer par les plus fragiles. Il a aussi précisé qu’il ne rendrait pas le vaccin obligatoire.



Titres diffusés

Aucun titre