Confinement partiel à Dunkerque et dans la communauté de communes des Hauts-de-Flandre

24 février 2021 à 17h28 par JD

séparateur

Olivier Véran a pris la parole à l'issue de sa visite à Dunkerque ce jeudi, et a annoncé un reconfinement partiel le week-end à Dunkerque et dans la communauté de communes des Hauts-de-Flandre dès ce vendredi et jusqu'au lundi.

C’était redouté, c’est désormais confirmé. Dunkerque sera soumise au même scénario que les Alpes-Maritimes. En déplacement aujourd’hui dans la cité Jean Bart confrontée à une flambée du variant britannique du covid, Olivier Véran a annoncé la mise en place d'un confinement de la commune et de la communauté de commune des Hauts-de-Flandre le week-end. La mesure s’applique dès vendredi soir 18h, et jusqu'au lundi matin 6h. Les déplacements restent tout de même possibles pour certains motifs, comme les achats de première nécessité ou encore des motifs médicaux.

Où ?

57 communes, soit plus de 250 000 habitants sont concernés. Il englobe 17 communes de la Communauté urbaine de Dunkerque et les 40 autres de la communauté de communes des Hauts de Flandre voisine.

Fermeture des commerces non-alimentaires

Conséquence du confinement : les commerces non alimentaires fermeront leurs portes, ainsi que les centres commerciaux de plus de 5000 m2. Il y en a 10 dans la zone concernée. Les jauges de fréquentation des commerces ouverts seront réévaluées à 15m2 par client.

Port du masque obligatoire et vente d'alcool interdite

Autres mesures : le port du masque devient obligatoire dans les agglomérations. La vente d'alcool à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique sont par ailleurs interdits dans tout le département du Nord.

Des doses de vaccin supplémentaires

Le Nord va également bénéficier d’un renfort de la campagne vaccinale anti covid : près de 17.000 doses vont arriver dans le dunkerquois. Elles seront puisées dans le stock régional et national.

Et le Pas-de-Calais ?

Comme le Nord, le Pas-de-Calais également figure parmi les départements où la situation est très préoccupante en France. Une réunion est prévue prochainement avec l’ARS et la cellule de crise nationale, notamment pour étudier le cas du boulonnais, du pays de Desvres et de l’audomarois, ou les taux explosent ces derniers jours.



Titres diffusés

Aucun titre