Face au variant anglais, le maire de Dunkerque dénonce des mesures « déconnectées »

15 février 2021 à 15h47 par JD

séparateur

Le maire de Dunkerque Patrice Vergriete a dénoncé ce lundi une non-prise en compte par l'Etat de la situation dans son agglomération face à une accélération de la circulation du variant anglais du Covid-19, représentant désormais selon lui "environ 80 %" des contaminations.

Le maire de Dunkerque dénonce des mesures « déconnectées » de la part de la préfecture du Nord. Cette dernière a décidé de maintenir les écoles, collèges et lycées ouverts malgré l’accélération de la circulation du variant anglais du covid. Elle a ainsi rejeté une demande des maires de la communauté urbaine de Dunkerque de fermer les établissements secondaires une semaine avant les vacances scolaires et de donner la possibilité de déroger à l'obligation scolaire pour le primaire. La préfecture a néanmoins décidé de décaler les horaires d’entrée et de sortie en maternelle et en primaire. Les cours alternent le distanciel et le présentiel au collège et au lycée.

Renforcement des mesures sanitaires

Outre un protocole plus strict à l’école, les autorités ont renforcé les mesures sanitaires dans la communauté urbaine de Dunkerque et la Communauté des Hauts de Flandre. Le port du masque dans tout l’espace public y est désormais obligatoire. La préfecture du Nord a aussi annoncé le renforcement de vaccination dans le Dunkerquois, avec des doses de vaccins supplémentaires, et des opérations de dépistages dans les établissements scolaires et les entreprises.



Titres diffusés

Aucun titre