« Un nouveau confinement ne se justifie pas à ce jour » selon Jean Castex

4 février 2021 à 18h19 par JD

séparateur

Le Premier ministre et plusieurs de ses ministres ont fait un point sur l'épidémie de covid ce jeudi 4 février. Ce qu'il faut retenir :

Pas de reconfinement. Jean Castex a annoncé que la situation épidémique du moment "ne justifiait" pas un troisième confinement en France. Un confinement qui "ne peut s'envisager qu'en tout dernier recours". "L'heure n'est pas au relâchement de nos efforts", a-t-il déclaré, soulignant que 14% des malades sont atteints par des variants. Le chef du gouvernement a reconnu voir pensé à opter pour un reconfinement.

Sur des vacances d'hiver. "Nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions durant les vacances d'hiver." Jean Castex appelle à la plus grande prudence durant ces congés.

De nouveaux créneaux de vaccination. "A compter de demain", 500 000 nouveaux rendez-vous pour de premières injections fin février seront ouverts, a annoncé le Premier ministre. "Quelque 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections de vaccins contre le Covid-19 seront ouverts dans les prochains jours ».

La campagne d'injections du vaccin d’AstraZeneca "devrait commencer dès ce samedi" pour les professionnels de santé, a annoncé Jean Castex. "Grâce à ce nouveau vaccin, nous pourrons atteindre l'objectif de quatre millions de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février", a-t-il assuré. 

La France produira prochainement quatre vaccins en France, selon Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie. Le Moderna en mars, le Pfizer-BioNtech en avril, le CureVac (s’il est autorisé) en mai, et le Sanof en juin.

Intensifier le télétravail "pour limiter la circulation du virus". La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a appelé, les entreprises à se "remobiliser" sur le télétravail, dont la pratique "s'érode depuis fin novembre"

 



Titres diffusés

Aucun titre