Le bac sous canicule : les centres d’examen appelés à s’adapter

14 juin 2022 à 18h26 par Julie Desbois

Crédit image: AFP
séparateur

Les lycéens planchent sur les épreuves du baccalauréat cette semaine dans un contexte de vague de chaleur historique. L’Académie de Lille compte quelques 31.000 candidats.

Coup de chaud dans les salles d’examen pour les candidats au bac cette semaine. Après la crise du covid19, c’est la chaleur précoce qui pourrait déranger cette année. Aucun report en urgence n’est envisagé, malgré un appel à la vigilance du gouvernement. La Première Ministre a tout de même voulu rassurer parents d’élèves et candidats. Elisabeth Borne a assuré ce mardi que tous les rectorats sont mobilisés pour veiller aux bonnes conditions des épreuves.

Le ministère de l’Education demande aux chefs des centres d’examen de s’adapter et notamment de veiller à ce que les salles soient protégées de la chaleur. Les établissements devront notamment s’assurer que les candidats aient de l’eau potable à disposition et leur permettre de sortir pour se rafraichir.

Les épreuves du bac professionnel ont commencé ce mardi matin avec le français, et l’histoire-géographie cet après-midi. Demain mercredi ce sera au tour des candidats de la filière générale avec la traditionnelle épreuve de philosophie. La nouvelle épreuve du grand oral aura lieu entre le 20 juin et le 1er juillet.

L’Académie de Lille compte quelques 31.000 candidats au bac.



Titres diffusés

Aucun titre